La Peste écarlate

Création de la couverture du livre | Fabrication du livre numérique

L’homme a, sur cette planète, domestiqué les animaux utiles, détruit ceux qui étaient nuisibles. Il a défriché la terre et l’a dépouillée de sa végétation sauvage. Puis, un jour, il disparaît, et le flot de la vie primitive est revenu sur lui-même, balayant l’œuvre humaine. Les mauvaises herbes et la forêt ont derechef envahi les champs, les bêtes de proie sont revenues sur les troupeaux, et maintenant il y a des loups sur la plage de Cliff-House ! (…) Si quatre millions d’hommes ont disparu, en un seul pays, si les loups féroces errent aujourd’hui à cette place et si vous, progéniture barbare de tant de génie éteint, vous en êtes réduits à vous défendre, à l’aide d’armes préhistoriques, contre les crocs des envahisseurs à quatre pattes, c’est à cause de la Mort Écarlate !

Trésor de l’anticipation publié aux États-Unis en 1912, La peste écarlate, ici proposé en lien avec la nouvelle d’Edgar Poe qui l’a inspiré, est un indispensable de la littérature post-apocalyptique mondiale. Traduction d’époque revue, corrigée et modernisée pour cette édition. Préface de Guillaume Vissac.