3 Commentaires

Journal — Redirection ///

Un peu d’édition pour changer. Beaucoup de perturbations personnelles — vie houleuse ces derniers temps — et professionnelles font qu’il est nécessaire pour moi de recadrer les choses pour éviter l’overdose.

Ces dernières années, je me suis investie à 300% dans publie.net V1 et V2, et j’ai fait ce que j’ai pu pour donner un coup de main.  Mais je suis désormais vraiment fatiguée et le plaisir se perd. À partir de janvier, je me reconcentre donc sur la production et la création chez publie.net et sors complètement du pôle décisionnel et éditorial. Ce n’est plus moi non plus qui communiquerai sur les réseaux et ailleurs. Je reviens à mes attributions initiales qui étaient de me focaliser sur la créa, pôle qui a grandement besoin d’être développé et qui pâtit d’une année très compliquée pour publie.net à cause d’une cession interminable et d’une accumulation d’obstacles. Le comité éditorial fonctionne, l’équipe des associés est présente, ainsi que les directeurs de collection. Mon rôle est désormais de leur laisser une place plus importante — entière, totale — car ils doivent devenir la voix publique de publie.net. Moi, je me sens mieux en sous-marin, et je serai plus à l’aise pour parler de création qu’au nom de publie.net. Je ne quitte donc absolument pas le navire mais j’attaque 2015 avec une perspective différente. Énormément de choses à faire en créa/prod’ que je n’ai pas eu le temps ne serait-ce même que d’envisager. Beaucoup de mises à jour encore à faire. Un coup de polish sur les sites. Du web à investir. Bref… De quoi faire.

Par ailleurs, j’ai besoin de pouvoir revenir vers Chapal & Panoz, le studio créé avec Jiminy Panoz, que je veux aider à développer, ayant été largement absente à cause de mon implication dans publie.net. S’il faut faire deux journées de travail en une, alors qu’il y en ait une pour Chapal & Panoz et non pas deux pour publie.net. Dans un contexte qui est loin d’être facile pour des développeurs de livres numériques indépendants, il y a encore beaucoup de choses à faire avant de baisser les bras. Panoz fait un travail formidable, il veille, il instruit, il commente, il forme, et il fabrique des livres numériques avec une rigueur et un professionnalisme qui sont malheureusement encore trop peu reconnus — cela provient aussi du fait qu’on est rarement cités lorsque les livres ont de la presse, ça pourrait nous donner un p’tit coup de pouce 😉 Nous ne sommes pas de grands businessmen, et c’est pour ça qu’il faut qu’on fasse encore plus d’efforts. Hors de question cependant de se brader comme tellement d’autres le font. Hors de question de renoncer à être payés à la juste valeur du travail que l’on fournit. Et pourtant, quelle grosse grosse galère…

Enfin, pouvoir finir Mohsadena, et d’autres projets personnels d’écriture et de graphisme ; reprendre le temps pour ArchéoSF ; faire des couvertures de livres ; continuer de voyager. Bref, repartir de bon pied, dans un nouveau souffle, avec d’autres horizons en ligne de mire.

 

 

3 Comments

  1. Bonjour Roxane,
    Depuis 8 mois, je me consacre à mon activité artistique, les arts littéraires: spoken word, spectacle avec violoncelle, art visuel et poésie, ateliers Mots. J’ envisage l’ édition bien que la scène est ma matière première. Qu’en penses tu? Est-ce que mon projet te semble intéressant? Je peux t’envoyer d’autres textes que ceux du site d’ Atacama bien sûr. A bientôt j’espère. Ariel

  2. Bonjour,
    Comme je l’écris justement dans cet article, je ne m’occupe plus de la partie éditoriale pour publie.net… Si votre projet s’inscrit dans la ligne éditoriale de publie.net, merci d’écrire à editorial[at]publie[.]net 🙂 Bonne journée.

  3. Au moins, on sait ce qu’il faut vous souhaiter pour cette nouvelle année, et si j’ai bien compris, il en faudra trois en une.
    Ainsi, que les jours rallongent et que les vents favorables soulagent les vaillants rameurs pleins de projets !
    Bonne chance.

Laisser un commentaire